Les grands types de diplômes école de commerce

Les grands types de diplômes en école de commerce

Types de diplômes d'emlyon

Des diplômes en écoles de commerce universels

Les écoles de management et universités du monde ont toutes des équivalents de diplômes en écoles de commerce, mais il existe une unité dans certaines appellations de formation, notamment pour les grandes écoles reconnues à l’international. En général, ces programmes forment au management et business, avec des spécifiés dans un certain domaine pour quelques-uns.

Trois grands diplômes se distinguent en école de commerce parmi ces appellations : le Bachelor, le MSc, le PhD et le MBA. Le  Bachelor se prépare en 3 ou 4 ans suivant les programmes. C’est un diplôme généraliste qui traite du domaine des affaires, accessible à partir du bac ou équivalent étranger. Par la suite, en cycle « postgraduate » on retrouve le MASTER in Science, qui enseigne un secteur défini, comme le marketing, l’ingénierie, l’hôtellerie-restauration… mais toujours avec une dimension management. Le  PhD, équivalent à notre Doctorat, est plutôt réservé aux chercheurs. Après une expérience professionnelle ou suite à une envie de reconversion, le MASTER in  Business and Administration enseigne la gestion et le haut management.

Certaines spécialités françaises dans l’appellation des diplômes d'écoles de commerce

La France aussi possède ses spécificités en termes de diplômes en école de commerce. Le programme Grande Ecole est commun à toutes les écoles de commerces françaises. C’est le plus populaire pour accéder ensuite à un grade Master et se spécialiser en Management (niveau bac+5). Généralement enseignées en Français, ces formations respectent le parcours Licence - MASTER - Doctorat observé en Europe.

Autre particularité, les  Mastères Spécialisés. Mis en place par la Conférence des Grandes Écoles, c’est un diplôme école de commerce accessible avec un bac+5 et qui se prépare en 1 an. L’objectif étant de se spécialiser à haut niveau dans un domaine spécifique et d’acquérir une double compétence.