Les grandes écoles, un tremplin pour l’employabilité : « focus » sur le Programme Grande Ecole d’emlyon business school

06.02.2020

Disneyland

emlyon business school, comme l'ensemble des écoles membres de la Conférence des Grandes Ecoles, interroge chaque année ses jeunes diplômés sur leur insertion professionnelle. Au-delà de l’obligation légale, il s’agit d’obtenir les indicateurs qui permettent d’optimiser les dispositifs d’accompagnement proposés aux étudiants pendant leur scolarité puis une fois le diplôme obtenu.

Selon la dernière enquête d’insertion menée auprès de nos jeunes diplômés 2018 du Programme Grande Ecole (enquête menée de février à juin 2019), la conjoncture globale ainsi que la forte demande de cadres sur le marché de l’emploi favorisent le recrutement des nouveaux diplômés.

Chiffres clés :

  • 92,6% trouvent un emploi moins de 3 mois après l’obtention du diplôme (76,4% avant même l’obtention du diplôme)
  • Environ 1/3 de nos diplômés accèdent au premier emploi via le stage de fin d’études ou l’année d’apprentissage en fin de parcours

Nos diplômés sont attirés et s’insèrent majoritairement dans les domaines du Conseil, de l’Audit, de la Finance ou encore du Marketing.

Les conditions nationales très favorables à l’emploi des cadres en France ont pour effet d’accroître la part d’emploi à durée indéterminée qui se situe autour de 90% des contrats signés. A noter également que plus de 21% de nos jeunes diplômés font le choix de s’insérer hors de leur pays d’origine, plaçant les pays européens en tête des destinations d’expatriation à 95%. A noter, qu’en guise de 1er emploi, une centaine d’étudiants emlyon réalisent chaque année un Volontariat Internationale en Entreprise (V.I.E.) pour le compte d’un grand groupe ou biens de PME/ETI particulièrement actives à l’international.

BEL

Dans les premiers emplois occupés en France, près de 87% se situent en Région Ile-de-France contre 9% pour la Région AURA et 4% pour les autres Régions de France. Un effort particulier est réalisé auprès des étudiants ces derniers mois pour les sensibiliser aux carrières en région notamment via l’intérêt de missions à haute responsabilité immédiate dans des PME/ETI en croissance.

La confiance des employeurs en les compétences des « early makers » emlyon business school s’illustre également par un excellent niveau de salaire moyen à l’embauche : pour la promotion 2018 enquêtée en 2019, le salaire moyen à l’embauche s’établit à 49 444 € primes incluses.

Le différentiel des salaires hommes/femmes, reste un point d’attention particulier qui se traduit par un renforcement des ateliers de préparation à l’emploi spécifiquement sur cette dimension.

Ces bons résultats sont corrélés à une conjoncture économique favorable mais ils sont aussi le reflet de la richesse de l’écosystème emlyon business school : entreprises partenaires, réseau des diplômés en France et dans le monde, professeurs et experts professionnels, ainsi que de nombreux autres acteurs clés du monde économique (Business France, Bpifrance, Agence Entreprises Auvergne-Rhône-Alpes, réseau OnlyLyon et CCI,…).

Plus largement, les investissements réalisés ces 10 dernières années dans l’accompagnement carrières des étudiants et jeunes diplômés, est récompensé de manière durable par le Classement TIMES HIGHER EDUCATION de l’employabilité des écoles et universités dans le monde : l’enquête menée directement auprès de 8.000 recruteurs dans plus de 23 pays a placé cette année une nouvelle fois emlyon dans le TOP 40 mondial, en la classant 2ème business school française. Ce classement réalisé directement auprès des recruteurs dans le monde entier est la meilleure récompense pour saluer l’employabilité des jeunes diplômés emlyon au service des entreprises proches de l’école.