Réponse d’emlyon à l’article Mediapart, publié le 14 décembre 2020

17.12.2020

Suite à l'article paru dans Mediapart, emlyon a transmis au journaliste les éléments suivants :

Cette activité, extérieure à l’école, a été organisée par les étudiants eux-mêmes. Aucun membre de la direction de l’école ou de sa faculté n’est jamais présent ou impliqué dans l’organisation, l’animation ou encore le financement de ce type d’événements. En l’occurrence, nous avons découvert les faits que vous évoquez, avec votre mail, mercredi 9 décembre 2020 à 18 heures, et avons immédiatement lancé une enquête interne pour établir et, le cas échéant, comprendre le déroulement des faits que vous décrivez. Vous comprendrez qu’il ne nous soit pas encore possible à ce stade, jeudi 10 décembre avant midi comme vous nous le demandez, de valider ou invalider, compléter ou préciser les faits que vous évoquez. Ce que nous avons pu néanmoins établir sont les éléments suivants :

  • Cet événement a été organisé le 10 octobre 2019 par le BDS Panthers via un prestataire externe
  • Il s’agit d’une course « Spartan Race » à base d’épreuves physiques et ludiques, type ‘Koh Lanta’ qui a mobilisé environ 80 à 90 participants
  • A l’arrivée sur le site, chaque équipe a été dotée d’une bombe de peinture corporelle afin d’identifier ses membres pendant les épreuves. La couleur de ces peintures variait donc selon les équipes : noir, violet, jaune, vert, rouge…
  • La liste Extrem qui était la liste candidate au prochain BDS (actuellement en place) a reçu la bombe de peinture noire et chaque membre l’a utilisée sur son corps et visage au même titre que les autres équipes ; la quantité d’utilisation de la couleur a été différente en fonction des participants, comme dans toutes les équipes.

Si des faits de racisme ou de discrimination étaient attestés, nous les condamnerions sans la moindre ambiguïté et sans la moindre tolérance car ils seraient strictement contraires aux valeurs qui nous animent.

En effet, les directions d’emlyon, de chacun de ses campus et programmes, sont engagées dans la promotion de la diversité et de l’égalité, et dans la lutte contre toutes les discriminations que celles-ci trouvent leurs origines notamment dans l’âge, le sexe, l’origine, le handicap, les orientations sexuelles ou l’apparence physique.

Ces valeurs et engagements nous sommes en mesure d’en établir la réalité. A titre d’exemples, emlyon a :

  • Organisé une conférence avec la LICRA et son président Mario Stasi autour de la thématique « Racisme, discriminations et liberté d’expression » le 27 novembre 2019 pour sensibiliser nos étudiants et membres du personnel sur les moyens de lutte contre le racisme dans le milieu étudiant et au-delà ; cette conférence s’adressait à l’ensemble de nos étudiants de nos campus d’Ecully, Saint-Etienne, Paris et Casablanca.
  • Mis en place un dispositif de lutte contre les Violences Sexistes et Sexuelles (VSS) et les discriminations avec la création d’un protocole de signalement spécifique à emlyon : plateforme de signalement en ligne accessible aux étudiant.e.s et aux collaborateur.rice.s de l’Ecole lancée en octobre 2020 ( speakup.emlyon.com), identification de référents clés (50 référents formés), organisation de 3 sessions de sensibilisation (collaborateurs, professeurs) ; des sessions de formation (management, équipes, étudiants, associations) sont programmées en janvier et février 2021.
  • Signé notre engagement dans l’initiative #StOpE, stop au sexisme ordinaire en entreprise, qui prévoit notamment de prolonger notre plan d’action sur la sensibilisation globale de tous nos étudiants aux VSS et à toutes les formes de discrimination, de décliner le programme sur nos campus étrangers, d’adapter la charte du BNEM (Bureau National des Etudiants en Management) à emlyon  (par la corpo des étudiants et le collectif Olympe) pour signature par l’ensemble de nos étudiants.
  • Installé un Wellness center sur notre campus d’Ecully, dans un premier temps, afin d’assurer le bien-être et la santé des étudiants et collaborateurs à l’école. Durant le confinement des ateliers en ligne, podcasts et conférences ont été proposés ainsi qu’une assistance psychologique 7 jours sur 7.
  • Développé plusieurs initiatives dans l’entrepreneuriat social et l’égalité des chances dans l’accès aux études et à l’emploi avec des professeurs et notre réseau des alumni emlyon.
  • Mis en place un fonds de solidarité emlyon – Covid 19 qui a permis à plusieurs centaines d’étudiants de recevoir 608K euros afin d’assurer que la pandémie ne pénalise pas ceux de nos étudiants les plus précaires 
  • 408 k lors du 1erconfinement
  • 200 k lors du 2° pour 357 étudiants faisant leurs études en France dont 133 boursiers

De leur côté, un certain nombre d’actions ont été engagées par nos Étudiants via les associations Solidari’Terre, Astuce Lycéens, collectif Olympe (collectif de promotion de l’égalité hommes-femmes et de lutte contre le sexisme)  entre autres.

Ces initiatives en faveur de la sensibilisation et de la prévention sont essentielles et ont vocation à être développées. Pour autant, nous ne sommes pas naïfs et nous savons qu’elles ne suffisent pas à prémunir de tout comportement individuel inacceptable et de toute déviance. C’est le rôle de notre dispositif d’écoute mis en place en octobre 2020, permettant d’alerter sur des faits inacceptables et de prendre en compte la souffrance de celles et ceux qui en sont victimes. Dès que des faits inacceptables sont portés à notre connaissance, des enquêtes sont conduites et des mesures disciplinaires, pouvant aller notamment jusqu’à l’exclusion de l’école, peuvent être prises.